| | |

POTAGER - Faut-il planter les haricots au soleil ou à l'ombre ? Vaut-il mieux récolter tous ses légumes ou construire une serre ? 18h39 s'est pris au jeu pour (enfin) tout comprendre à la permaculture !

Qu'est-ce que la permaculture ? Vaste question à laquelle nous nous confrontons régulièrement sur 18h39.fr. Impossible pour la plupart d'entre nous d'expérimenter ses principes les mains dans la terre, faute de jardin à cultiver. Alors, forcément, cette philosophie complexe continue de nous échapper par certains aspects.

Lorsque Dorian Tourin-Lebret, 29 ans, nous a proposé de nous faire tester son jeu de plateau Supermaculture, qui vise justement à rendre plus compréhensible la permaculture à tous et toutes, nous avons sauté sur l'occasion !

Le plateau de jeu Supermaculture. © Anthonia Rakoto

Faut-il planter les haricots au soleil ou à l'ombre ? Vaut-il mieux ses graines sous serre ou en pleine terre ? Nous voilà partis, pendant une heure, à élaborer les meilleures stratégies pour optimiser nos récoltes. Sans produits chimiques et dans le respect de la nature bien sûr.

Élaborer une stratégie pour coopérer avec la nature

"Je vois la permaculture comme un ensemble d'approches qui permettent de trouver un équilibre entre soi, les autres et l'environnement", nous explique Dorian. Appliquée à la culture de la terre, cette philosophie consiste à respecter au mieux la nature et l'environnement dans lequel on se trouve, en intervenant le moins possible pour obtenir les plus beaux fruits et légumes.

En pratique, comment fait-on ? Pas de recette miracle ! "C'est une stratégie à mettre en œuvre. En fonction de mes décisions, j'aurai de bonnes récoltes, mais il y a aussi le hasard qui joue sur le résultat", estime Dorian. De cette approche ludique, cet enfant des villes qui a découvert la permaculture par des lectures et des rencontres, a tiré un jeu de plateau. Des règles au graphisme, il a tout élaboré seul.

Au centre, Dorian Tourin-Lebret, le créateur du jeu. © Anthonia Rakoto

À chaque tour, qui correspond à un mois de l'année, chaque joueur ou joueuse pioche une plante dans le sac en toile et peut réaliser une action et une seule, par exemple planter ou récolter. Mais attention, pour cela, il faut respecter le cycle de la plante, indiqué sur le jeton !

Toutes les informations précisées dans le jeu sur les besoins des plantes sont calquées sur la nature. On pourrait donc se servir de ce jeu de société pour apprendre à cultiver notre potager !

Un jeu coopératif dans lequel tout le monde gagne ensemble

Pas de triche possible dans ce jeu. Pas de compétition non plus. Toute l'équipe débat des actions à engager : vaut-il mieux construire une serre ou ramasser les radis, sous peine de voir la récolte perdue ? On peut vous dire le volume sonore dans le bureau est monté assez haut !

Verdict au bout d'une bonne heure de jeu ? Nous vous annonçons fièrement que la rédaction de 18h39 est passée experte en matière de permaculture, et a largement dépassé les objectifs de récolte.

Sur chaque jeton, on lit les besoins de la plante. © Anthonia Rakoto

Ce que nous avons appris ? Certaines plantes doivent être associées sur la même parcelle pour mieux pousser. Les canards sont de très bons alliés pour lutter contre les insectes nuisibles (nous vous préparons un article sur le sujet). Et surtout, la permaculture, ce n'est pas si compliqué !

Si vous voulez vous instruire ou si vous cherchez tout simplement une alternative pour changer des soirées Monopoly, nous ne pouvons que vous recommander Supermaculture, actuellement en précommande pour 30 euros sur le site dédié. D'autant que ce jeu est fabriqué en France, avec du carton recyclé. Tout bon !

Supermaculture se joue :

  • de 2 à 6 joueurs,
  • à partir de 10 ans (une variante pour les enfants de 5 à 10 ans est incluse),
  • sans limite de temps.